V2 en France

sites V2 en France

La Motte au Bois

PaysFrance
DépartementNord
NomForêt de Nieppe
Commune(s)Morbecque (59190)
Autre(s) appellation (s)Hameau de La Motte au Bois
Coordonnées
Type de siteFeldspeicher
N° d'ordre505
Unité de rattachementN/A
Situation6 km au Sud d'Hazebrouck
Utilisation opérationnelleNon

La forêt domaniale de Nieppe s’étend sur près de 2600 hectares et son  entretien est confié à l’Office Nationale des Forêts.  De nombreux sentiers de randonnées traversent les massifs qui composent cette forêt, le bois d’Amont, bois d’Aval, bois Moyen, bois Clébert et le bois Bramsart. Le promeneur pourra ainsi remarquer, au détour d’un sentier, des blockhaus datant de la seconde guerre mondiale. Certains d’entre eux étaient en fait de simples postes de régulation ou de garde mais d’autres, beaucoup plus grands, avaient une autre fonction bien plus spécifique.

(Coll. Laurent Bailleul)

Ces constructions ont été réalisées à partir de l’été 1943 par des entreprises Françaises et Belges employant des ouvriers  requis dans le cadre du Service du Travail obligatoire (STO). Il s’agissait d’édifier deux ”Feldspeicher”, le premier dans le bois d’Amont à Thiennes et le second dans le bois d’Aval à La Motte au Bois. Ces centres devaient permettre le  déchargement et la préparation des fusées A4/V2 avant de les diriger vers des aires de tir dispersées dans la région. Ces deux sites n’ont jamais été utilisés, la mise en service de l’A4/V2 étant intervenue en septembre 1944 quelques jours après la Libération de la région.

Construction longue de 37,50m sur 8m de large avec une hauteur de 7m. L’épaiseur de la dalle du toit atteint les 3,50m Chaque ouvrage est constitué des deux longs couloirs parallèles fermés par une lourde porte en béton.

(Coll Laurent Bailleul)

Intérieur de l’une des travées (Coll Jean Claude Augst)

 Emplacement pour un groupe électrogène ou compresseur (coll Jean-Claude Augst)

L’organisation du site devait être la suivante: – Arrivée des A4/V2 par voies ferrées, – Déchargement sur remorque routiére Vidalwagen ou train à voie étroite Decauville – Stockage dans le bois dans des alveoles de terre et baraquements – Préparation de l’A4/V2 dans le bunker – Acheminement ensuite vers les aires de tir sur remorque routiére Vidalwagen (exemple de sites de tir visibles en forêt de Clairmarais) Capacité prévue pour un stockage de 30 A4/V2

Une des alvéoles de stockage (Coll Laurent Bailleul)

Onze bombardements ont été réalisés sur la forêt par les Alliés dont cinq par les groupes Lourds Français présents dans le Bomber Command de la RAF. (groupes Guyenne et Tunisie) De nombreux baraquements en bois furent construits en lisière Sud de la forêt entre Haverskerque et Merville à proximité du bois qui devait (selon témoignage local) servir de casernements pour du personnel de construction. Plusieurs ont été récupérés par les habitants dans les années d’aprés guerre. On les retrouve maintenant aux alentours du bois.

(Coll Laurent Bailleul)

Le site peut faire l’objet d’une visite. Voir la page : visite guidée